Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
stopdechets77

Saint-Escobille se bat pour continuer à envoyer ses déchets ailleurs…

17 Novembre 2014 , Rédigé par stopdechets77

Saint-Escobille, petite ville de l'Essonne, se bat depuis plus de dix ans contre l'implantation d'une décharge sur son territoire. Rappelons les chiffres officiels en matière de répartition des sites de stockage de déchets non dangereux en Ile-de-France (2008)

Seine-et-Marne : 1 765 000 tonnes par an

Yvelines : 250 000 tonnes par an. (Depuis 2014, le site de Beuil-en-Vexin étant fermé, la capacité est réduite à 100 000 tonnes par an)

Essonne : 220 000 tonnes par an. (Depuis 2014, le site de Vert-le-Grand étant fermé, la capacité est réduite à néant…)

Val d'Oise : 1 030 000 tonnes par an

(Sources :ORDIF 2011)

La question qui se pose alors est : pour quelles raisons des territoires refusent l'installation de site destinés à stocker leurs déchets ? Ces gens là ne produiraient pas de déchets ? Pourquoi s'obstinent-t-il à vouloir les imposer aux autres départements de la grande couronne ? et comment l'Essonne et les Yvelines sont-ils parvenu à en préserver leur territoire depuis toujours ?

Essayez de trouver des éléments de réponse à cette question n'est pas aisé. Peut-être faut-il d'abord aller chercher du coté des ressources. L'Essonne et les Yvelines étant les départements les plus riches de l'Ile-de-France, les élus n'ont pas besoin de ces ressources pour boucler leur budgets municipaux. Puis du côté sociétal : l'essentiel des gouvernants et des personnalités d'influence (Industriels, grand patrons, médias…) habite à l'Ouest de Paris… à titre d'exemple, rappelons ici que M. Copé et M. Valls (député maire d'Evry 91) soutiennent l'association locale de Saint Escobille qui s'oppose à l'implantation d'un site de stockage. (Pour mémoire, M.Copé est maire de Meaux et député de Seine-et-Marne… pas de l'Essonne).

Pour comprendre un peu mieux les enjeux, vous pouvez lire le texte de la question de M.Pouzol, député de l'Essonne, posé à Delphine Batho, Ministre de l' Écologie, du développement durable et de l'énergie, en juin 2013 à L'Assemblé Nationale. Attention, si vous habitez la Seine-et-Marne ou le Val d'Oise, les arguments environnementaux avancés par le Député pour préserver son territoire vont vous faire mal…car nous les subissons depuis des dizaines d'années et nous sommes contraints de les voir s'intensifier au fur et à mesure du développement de la région capitale (qui va encore s'accélérer avec le "Grand Paris" !). Pourquoi lorsqu'un nouveau site de stockage est créé en Seine-et-Marne celà ne suscite pas la même levée de bouclier des élus et des institutions qu'en Essonne ???

Rappelons également pour finir qu'en plus de cette charge de déchets ménagers, s'ajoute les "déchets de chantiers", dit Inertes, (20,6 millions de tonnes par an produits en IdF) et les installations de stockage et traitement de déchets dangereux au sujets desquels la Seine-et-Marne figure également en bonne position !

Saint-Escobille se bat pour continuer à envoyer ses déchets ailleurs…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article